Le mot du Président

Brindas , le 20 Avril 2020

Chers amis,

Tout d’abord, j’espère que vous et vos familles ne souffrent pas trop de ce virus devenu malheureusement trop célèbre. Quant au confinement, pas trop désagréable pour la majorité d’entre nous, il va permettre d’avoir des maisons rangées de fond en comble, des jardins magnifiques où l’herbe ne pousse que là où elle a le droit ! Par contre, il faudra avoir de la patience pour rejoindre la déchetterie, les premiers jours où elle sera ouverte…

J’en profite pour vous envoyer quelques nouvelles du Vieux Brindas.

Bien entendu, c’est le grand calme. 

Les travaux concernant le nouveau local sont au point mort. Une partie de la charpente a été montée avant le confinement. Les équipes qui se sont chargées de préparer le déménagement ont avancé (merci à elles) mais sont aussi stoppées à présent.

La sortie prévue pour le samedi 13 Juin est bien préparée mais tout est bloqué. Aux dernières nouvelles, cela parait assez problématique de maintenir cette date. Dès que cela sera possible de prendre une décision, vous serez prévenu.

Gardons le moral !

Même si ce n’est pas le but principal de notre association, il faut savoir que si vous ou l’un de vos proches avez besoin d’une aide pour quoi que ce soit dans cette période pénible, il faut vous mettre en rapport avec un des membres du bureau ou adresser un mail au Vieux Brindas, nous prendrons alors contact avec vous et étudierons ensemble ce qu’il est possible de faire. C’est cela aussi le monde associatif !

Vous pouvez aussi nous faire passer de vos nouvelles, nous pouvons transmettre des nouvelles à l’ensemble des membres. N’hésitez pas !

A ce sujet, pour ceux qui les connaissent….. Marie-Thé et Robert Dubain ont pris un galon supplémentaire de grands parents !!

Prenez soin de vous et des vôtres.

Pierre Courtois

Lac de Sylans et barrage de Génissiat

Sortie culturelle du 15 juin 2019

43 intrépides se sont retrouvés le samedi matin, décidés à braver les conditions météo qui s’annonçaient très mauvaises.

Ils ont eu raison. Le soleil fut de la partie quand nous étions à l’extérieur, à Sylans et la grêle est tombée quand nous étions bien à l’abri à l’intérieur de l’usine-barrage de Génissiat.

Quel contraste entre la vie très dure de ces paysans qui découpaient la glace à la fin du 19ème siècle, par des froids extrêmes, pour que les citadins puissent avoir un certain confort et cette usine du milieu du 20ème siècle qui fut le plus important barrage en Europe et la première grosse installation sur le Rhône. Mais que de difficultés pour le construire !

Devant le succès de cette sortie, l’expérience a été reconduite le 28 septembre suivant.