Brindas, village Gaulois ?

Le vendredi 27 février 2009, Paul PELCÉ, Président de notre association a donné une vidéo-conférence dans la grande salle des fêtes de BRINDAS sur le thème BRINDAS, un village Gaulois ? L’entrée était  gratuite, ouverte à tous les passionnés de Brindas et d’histoire. Plus de 150 personnes ont assisté à cette manifestation.

Reconstitution de la maison de l’âge de fer, 50 ans avant JC, grand parc de la Préhistoire de SAMARA à la Chaussée-Tirancourt (80).

Reconstitution de la maison de l’âge de fer, 50 ans avant JC, grand parc de la Préhistoire de SAMARA à la Chaussée-Tirancourt (80).

Paul PELCÉ a tout d’abord effectué un rappel des grandes périodes de la préhistoire, de la proto-histoire pour parvenir à l’histoire de la Gaule celtique puis gallo-romaine. Ensuite, il s’est attaché à la région de BRINDAS et de ses environs, les Coteaux et Monts du Lyonnais en nous faisant part de ses découvertes, réflexions, déductions et hypothèses sur la probable « celtitude » de Brindas.

Cette vidéo-conférence appuyée sur des documents audio-visuels de qualité, mis en page et projetés par notre spécialiste Michaël HUGHES,  ainsi que sur l’exposition des objets découverts sur des sites à Brindas a permis d’ouvrir ce dossier de notre histoire locale. Un appel a été lancé à tous les participants pour une quête de nouveaux indices (objets métalliques, vestiges d’outils, tessons de poteries celtiques, pièces de monnaie, etc…)

Des rafraîchissements ont été servis aux participants après une séance de questions-réponses.

Plusieurs objets ont été trouvés près de la rue de la Traverse

        

Photos prises par Marc DANIEL – Vitrine de la « Maison des Gaulois » – L’île – Martigues

    

Pièce trouvée à Brindas –  En savoir plus

Le mystère du Guillermy

Paul PELCÉ est intrigué par le quartier du Guillermy qui occupe un plateau qui domine très nettement à 336 m le village de Brindas comme on peut le voir sur cette carte IGN avec courbes de niveau:

La carte de Cassini ou carte de l’Académie est la première carte générale du royaume de France. Il serait plus approprié de parler de carte des Cassini, car elle fut dressée par la famille Cassini, principalement César-François CASSINI (Cassini III) et son fils Jean-Dominique CASSINI (Cassini IV) au XVIIIème siècle. L’échelle adoptée est d’une ligne pour cent toises, la transposition de ce rapport dans le système métrique donne une échelle proche de 1/86 400 (1 centimètre sur la carte correspond à environ 864 mètres sur le terrain).

Cette carte constituait pour l’époque une véritable innovation et une avancée technique décisive. Elle est la première carte à s’appuyer sur une triangulation géodésique dont l’établissement prit plus de cinquante ans. Les quatre générations de Cassini se succédèrent pour achever ce travail. La carte ne localise pas précisément les habitations ou les limites des marais et forêts, mais le niveau de précision du réseau routier est tel qu’en superposant des photos satellite orthorectifiées, ces dernières correspondent presque totalement avec les routes dessinées plus de 200 ans avant.

Sur la  carte de Cassini de la région de Brindas (extrait ci-dessous), on aperçoit au lieu « Le Guillermy » un symbole correspondant à un hameau: 

Sur le cadastre « napoléonien » établi en 1824 (Extrait ci-dessous), il est flagrant que Le Guillermy (« Guillarmes ») est représenté sur une sorte de plateau circulaire:


Affiche de la conférence     Articles de presse    Voir toutes les photos  Suite: Expo 2010


Suite: Exposition dans la tour de la mairie (Novembre 2010) – Dossier PDF

Articles de presse : Le Progrès (Novembre 2010) – Devant chez vous (Décembre 2010)


Reportage: Ennio BOSCHETTI  –  Montage: Marc DANIEL

Articles de presse


« Devant chez vous » – n° 46 – Juin 2009

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*