Maison forte des Hotteaux

Construite vers 1286-1287 sur un domaine de 70 hectares, la maison forte des Hotteaux nous est connue grâce à un procès : Lorsque Barthélemy de Poliac fait construire une maison forteresse arborant sans droit (château « adultérin ») les écussons et armoiries du Roy de France, il est mis en demeure par les Seigneurs-Chanoines Comte de Lyon de supprimer cette appartenance, car Brindas est hors de France.

De cette maison forte ne subsitent plus aujourd’hui que quelques vestiges : fossés, murs, plate-forme du château, canal alimentant les fossés, chemin.

Vestiges des fossés de la maison forte des Hotteaux

Vestiges des fossés de la maison forte des Hotteaux

Vestiges des fossés de la maison forte des Hotteaux

Vestiges des fossés de la maison forte des Hotteaux

Vestiges des murs et fossés de la maison forte des Hotteaux

Vestiges des murs et fossés de la maison forte des Hotteaux

Vestiges de la plateforme du château

Vestiges de la plateforme du château

Vestiges du canal alimentant les fossés ?

Vestiges du canal alimentant les fossés ?

Chemin du Pont de Chêne à Brindas

Chemin du Pont de Chêne à Brindas

Un pont oublié

Un pont oublié

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Image CAPTCHA

*