Le Charron

Charron Nom masculin. Artisan ou ouvrier qui construit et répare les trains des véhicules à traction animale (charrettes, chariots, etc.), en particulier, les roues de ces véhicules.

La chaise de poste raccommodée par le charron, repeinte, tout éblouissante de ses roues neuves – ADAM, L’Enfant d’Austerlitz, 1902, p. 52

Il (Gaubert) était charron. Il faisait les charrettes, il cerclait les roues, il ferrait les mulets. – GIONO, Regain, 1930, p. 26

Employé comme adjectif

L’apprenti charron – R. MARTIN DU GARD, Vieille France, 1933, p. 1017

Le maître charron – HUGO, Les Misérables, t. 1, 1862, p. 297

Spécialité, argot

Aller au charron, crier au charron. Crier fort, crier au secours, par exemple à la vue d’un voleur (cf. ESN. 1966). D’où charron, voleur.

Si dans une affaire, tu as la dringue, c’est que tu es mauvais charron (HOGIER-GRISON, Les Hommes de proie, Le Monde où l’on vole, 1887, p. 295)

Verbe intransitif charronner

Exercer le métier de charron.

Grellety (…) charronnait pendant la belle saison – GENEVOIX, Marcheloup, 1934, p. 185

Étymologie et Historique

1268 «constructeur de voitures » (E. BOILEAU, Métiers, 106 ds T.-L.)

Dérivé de char + suffixe on

Montée du Tupinier - Messieurs André et Eugène ROBERT Photo du Groupe de Recherche et d'Etude de l'Histoire de Craponne

Atelier Pierre Boirivent (charron de 1905 à 1949) Avenue du Grand Buisson (101 avenue Edouard Millaud actuellement) Photo du Groupe de Recherche et d'Etude de l'Histoire de Craponne

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Image CAPTCHA

*