La Batteuse

  • Marque : Société Française Vierzon. Poids : 3 500 kg
  • Capacité de travail : 800 à 1 000 gerbes à l’heure, soit 25 à 30 hectolitres de céréales selon récolte.
  • Commandée en mars 1931 à la Foire de Lyon, cours de Verdun (prix 22 000 Francs)
  • Livrée en gare de Brignais en juillet
  • Mise en service à Orliénas en août 1931, par Messieurs Gattin et Assada de Soucieu-en Jarez

Son fonctionnement nécessite la présence de 12 à 15 personnes :

  • Sur la passerelle : 1 engreneur et 1 décanteleur
  • Sur le pont : 1 coupeur de liens
  • Au sol : 3 porteurs de sacs (sac ou boge de 80 à 100 kg)
  • 1 à la courte paille
  • 1 (le boriot) à la balouffe (la bale)
  • 3 à la paille longue
  • 1 à la locomobile (diesel ou électrique)

Cette machine était en très mauvais état. Il a fallu 7 ans pour la remettre en état de marche, ce qui correspond à environ 800 heures de travail bénévole.

Enfin, le 18 septembre 1988, elle fonctionne de nouveau pour la fête de la batteuse à Francheville. Un entretien régulier est nécessaire.

Historique de la remise en état

  • 1981 : Achat par l’association financée par une souscription. Machine en très mauvais état, vu son exposition aux intempéries pendant de longues années.
  • Reprise et changement de toutes les parties tôlées. Changement de tous les cribles.
  • Arrêt des travaux de restauration, la machine n’étant toujours pas abritée.
  • 1985, mise sous abri chez un cultivateur (Monsieur LHopital).
  • 1988, mise sous abri à Francheville – reprise des travaux de restauration. La machine fonctionne et est engagée pour la première fois à la fête de Francheville, le 18
  • 1988 (septembre) En échange des services rendus le jour de la fête, le comité de Francheville assure son garage sous abri.
  • 1989, démontage de la plate-forme arrière pour remise en l’état d’origine.
  • 1990, mise en peinture.
  • 1993, rupture des bielles de secouage – fabrication de bielles neuves et remontage.
  • 1995, réparation du plancher bois (fourni par Francheville).
  • 1998, suite à une exposition de 15 jours à la pluie, après le fête de 1998 de Francheville, le plancher de la machine est hors service.
  • 1999, 10 et 11 mars, remplacement du plancher (achat du bois effectué par le Comité de Francheville).

La batteuse sera ensuite remisée à Brindas dans les locaux de l’ancienne ferme FAYET durant la première décennie des années 2000 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Image CAPTCHA

*