Le Charron

Charron Nom masculin. Artisan ou ouvrier qui construit et répare les trains des véhicules à traction animale (charrettes, chariots, etc.), en particulier, les roues de ces véhicules.

La chaise de poste raccommodée par le charron, repeinte, tout éblouissante de ses roues neuves – ADAM, L’Enfant d’Austerlitz, 1902, p. 52

Il (Gaubert) était charron. Il faisait les charrettes, il cerclait les roues, il ferrait les mulets. – GIONO, Regain, 1930, p. 26

Employé comme adjectif

L’apprenti charron – R. MARTIN DU GARD, Vieille France, 1933, p. 1017

Le maître charron – HUGO, Les Misérables, t. 1, 1862, p. 297

Spécialité, argot

Aller au charron, crier au charron. Crier fort, crier au secours, par exemple à la vue d’un voleur (cf. ESN. 1966). D’où charron, voleur.

Si dans une affaire, tu as la dringue, c’est que tu es mauvais charron (HOGIER-GRISON, Les Hommes de proie, Le Monde où l’on vole, 1887, p. 295)

Verbe intransitif charronner

Exercer le métier de charron.

Grellety (…) charronnait pendant la belle saison – GENEVOIX, Marcheloup, 1934, p. 185

Étymologie et Historique

1268 «constructeur de voitures » (E. BOILEAU, Métiers, 106 ds T.-L.)

Dérivé de char + suffixe on

Montée du Tupinier - Messieurs André et Eugène ROBERT Photo du Groupe de Recherche et d'Etude de l'Histoire de Craponne

Atelier Pierre Boirivent (charron de 1905 à 1949) Avenue du Grand Buisson (101 avenue Edouard Millaud actuellement) Photo du Groupe de Recherche et d'Etude de l'Histoire de Craponne

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*