Dictons, sarcasmes et quolibets sur Brindas

Par Gaston Bensan [1984]

Cette rubrique est une retranscription de l’ouvrage « Chronique Brindasienne », édité en 1984 par l’association du Vieux Brindas.

« Tu viens de Brindas ? »
Tu retardes.

« Si tu n’es pas contente, tu vas à Brindas. »
Conseil du mari à sa femme pour la calmer.

« Les jeunes mariés qui n’ont pas d’argent font leur voyage de noce à Brindas. »
Autrement dit nulle part.

« Le vin de Brindas. »
D’après le Littré de la Grande Côte : « mauvais vin, Brindas village renommé pour la fâcheuse qualité de son vin ».

« La piquette des chanoines. »
Vin de Brindas fourni aux chanoines qui le servaient additionné d’eau dans les séminaires.

« Quand les grives mangent les raisins de Brindas, elles vont crever à Chaponost. »
Le raisin est si mauvais qu’elles ne peuvent pas aller très loin (4 km).

« Brindas, ce pays ravitaillé par les corbeaux. »
Pauvre et difficile d’accès.

« Tu joues comme à Brindas. »
Ce qu’on dit au mauvais joueur aux boules ou aux cartes.

« Brindas hors de France »
Parce qu’au XIIIe siècle il échappait à l’autorité du roi de France.
En savoir plus…


Article précédent :
Article suivant :