L’école payante

Le contenu de cette rubrique est une retranscription du fascicule édité par le Vieux Brindas en 1983, en « souvenir du centenaire » de la construction des écoles publiques à Brindas.

À cette époque l’enseignement est payant. La rétribution mensuelle payée par les parents pour l’année 1840, fixée par la délibération du Conseil Municipal, est ainsi mentionnée :

pour les enfants qui commencent1,25 Fr.
pour ceux qui écrivent1,50 Fr.
pour ceux du calcul et de la grammaire2,00 Fr.
Rétribution mensuelle payée par les parents pour l’année 1840, fixée par la délibération du Conseil Municipal

La commune assure, en outre, à l’instituteur, un traitement annuel de 200 Fr.
et la prise en charge des enfants « indigents ».

Le tarif sera modifié à plusieurs reprises. La loi de 1850 établit de nouvelles catégories. Les prix sont, cette fois, fixés en fonction de l’âge des enfants et on pouvait souscrire des abonnements annuels.

Le Conseil Municipal, après avoir délibéré, a pris successivement les décisions suivantes :

La gratuité n’interviendra que plus tard, avec les lois Jules Ferry et l’école obligatoire, laïque, gratuite.

En 1879 on compte à Brindas 67 garçons et 80 filles scolarisés.

Instruction primaire

Enfants admis gratuitement en 1880 (indigents)
Enfants admis gratuitement en 1880 (indigents)