Chemin de fer de l'Ouest Lyonnais: TRAMWAYS

 

Les motrices électriques: évolution vers un tramway suburbain

En savoir plus sur : Motrices BUIRE-VAUGNERAY - Motrices NLT "Chemin de fer" - Motrices MANAGE - Motrices VIERZON  DIAPORAMA

Après une période "vapeur", notre ligne de chemin de fer évolua progressivement avec le passage à la traction électrique. Le tronçon Saint-Just-Vaugneray fut le premier concerné par cette conversion en 1899. Il faudra attendre 1911 pour que le tronçon Tupinier-Mornant soit électrifié à son tour.

En 1899, les automotrices mixtes "BUIRE-VAUGNERAY" fourgon-voyageurs 1A à 4A avec perche type "Goénaga" tramway (réversible) sont mises en service sur le tronçon Lyon-Saint-Just - Vaugneray (Maison-Blanche). Ci-dessous, la motrice 3A en gare de Vaugneray - Maison-Blanche:

En 1911, de nouvelles motrices sont mises en service sur l'ensemble du réseau, il s'agit de motrices urbaines NLT "Chemin de fer", voitures à boggies réversibles de 13 tonnes avec une motorisation de 100 CV.

Motrice électrique NLT "Chemin de fer " couleur "Jaune de Naples" en direction de Mornant entre 1911 et 1918

Motrice électrique NLT type « Chemin de fer » n° 422

Construite par les Chantiers de la Buire en 1898 – 1899 pour la Compagnie Lyonnaise de Tramways, elle a été mise en service sur les lignes de l’ouest lyonnais par l’O.T.L. (ex FOL) de 1912 à 1918 puis sur la ligne Lyon-Neuville (« Le Train bleu ») de 1932 à 1957 - Retirée du réseau le 30 juin 1957 lors de fermeture du « train bleu » Lyon-Neuville. Offerte par les Transports en Commun de la Région Lyonnaise (TCRL), la motrice no 422 est entrée au Musée des Transports AMTUIR le 13 février 1958.

En 1914 apparaissent les fameuses motrices à boggies "Manage" construites en Belgique, d'une puissance de 200 chevaux. Elles pesaient 28 tonnes, étaient propulsées par 4 moteurs de 50 CV et comportaient 53 places assises.

Boogie de motrice Manage avec 2 moteurs Westinghouse de 50 chevaux chacun (Puissance totale: 50 ch x 4 = 200 chevaux)

Ces motrices MANAGE avaient beaucoup d'allure avec leurs panneaux en bois de teck, le bas des plate-formes brun et le haut de la carrosserie couleur crème. Hélas, à partir de 1949, la nouvelle compagnie OTL décidera de les repeindre en rouge et crème pour les mettre aux nouvelles couleurs du matériel roulant...

 

Wattman à son poste sur une motrice Manage - Viaduc d'Alaï - années 1950

En ce qui concerne les remorques de voyageurs, il s'agissait de voitures BUIRE à boggies fabriquées à Lyon (Ateliers situés précisément rue de la Buire) datant pour la plupart de 1886 et ayant donc déjà servi avec les locomotives à vapeur. Ces remorques pesaient  9,1 tonnes et comprenaient soit des voitures à plate-forme arrière, soit des voitures à plate-forme centrale. Certaines furent transformées en motrices électriques BUIRE-Vaugneray puis retransformées plus tard  en remorques. A cette époque pas si lointaine, le matériel était rentabilisé et réparé inlassablement par des techniciens ingénieux...

Voiture FOL mixte avec compartiment voyageur et fourgon arrière avec plate-forme

A part ces 3 types de motrices électriques qui se sont succédées sur les lignes de l'ouest lyonnais, il y eut ponctuellement utilisation des motrices VIERZON à boogies. Ces machines de faible puissance ne furent utilisées que sur le tronçon éphémère desservant la place de la Demi-Lune d'Avril 1900 à juin 1901 et on les utilisa également pour tracter le wagon d'inspection et de réparation des lignes aériennes comme sur la vue ci-dessous prise à la bifurcation de Grézieu - Le Tupinier:


Voir le diaporama des tramways ayant circulé sur la ligne de l'ouest lyonnais


Nostalgie des anciens tramways de la région lyonnaise

  Retour Chemin de fer - Retour page d'accueil du site


Tramways de Lyon - AMTUIR   Le train bleu (tramway de Neuville) - AMTUIR)

AMTUIR : Association pour le musée des transports urbains, interurbains et ruraux (http://www.amtuir.org/index.htm)

 Vidéo originale AMTUIR sur You Tube


Retour HAUT page